Book'in: bouquine!

litterature jeunesse britannique

yhst_19693165039429_1983_3162616

02 juin 2009

La voix du couteau

41GJEVXXAxL__SS500_Patrick Ness
The Knife of Never Letting Go (Chaos Walking Book One), traduit par Bruno Krebs
(Hors-série, Gallimard Jeunesse)

Il faut le dire tout de suite, ceci n’est pas un livre dont il est facile de parler (enfin je trouve). A part si bien sur on s’appelle Patrick Ness qui sait captiver son audience et parler de son œuvre magnifiquement (sous le charme je suis, si si !)

Todd Hewitt va bientôt être un homme. A Prentissville, où il vit, on devient un homme le jour de ses 13 ans (on apprend comment à la fin du livre mais Todd le sait pratiquement dès le début et refuse de nous le dire, ce qui crée une anticipation assez insupportable !). Il est le dernier enfant de cette ville de Nouveau Monde, depuis que toutes les femmes et les petits ont été tués par le Bruit, un virus qui permet aussi à tout le monde d’entendre les pensées des autres, qu’ils soient humains ou non. Le silence, à Nouveau Monde, ça n’existe pas. Du moins c’est ce que Todd croit. Une rencontre inattendue dans le marais poussent Ben et Cillian, pères adoptifs de Todd, à mettre leur plan (inconnu de Todd) en route plus vite que prévu : il faut que Todd fuisse, le plus vite possible et le plus loin possible de Prentssville. Il prend donc la fuite avec seulement son chien, un sac de victuailles, le couteau de Ben et le journal intime de sa mère, dont il ne connaissait pas l’existence jusqu’ici. Il prend également avec lui sa découverte du marais : une jeune fille, Viola, dont il ne peut pas entendre les pensées mais qui entend les siennes. Sur leur chemin, ils trébuchent de découverte en découverte, oscillent entre désespoir (pauvre Manchee !!!) et euphorie, jusqu'à la dernière page … dont je ne vous dirais rien !

Le style est très hachuré, il y a beaucoup de fautes d’orthographe, de grammaire et de syntaxe mais cela donne plus de force au texte et à son héros, et ce n’est jamais maladroit et est toujours très authentique. J’avoue pourtant que j’avais déjà commencé cette lecture et avait abandonné avant la fin du premier chapitre. Mais j’ai finalement voulu le reprendre (après ma rencontre avec Patrick Ness, il faut le dire !) et je me suis très vite laissé happer par l’histoire. Comme Gawou, ça m’a rappelé Tobie Lolness, pour son rythme haletant et cette incessante course-poursuite. On a du mal à le lâcher, et pourtant c’est plutôt un gros tome !

Lorsque je l’ai vu pendant une conférence, Patrick Ness a confessé avoir horreur de Twitter et du microblogage, et une fois qu’on lit ce livre on comprend pourquoi ! C’est un roman initiatique soit (avec une bonne dose d’aventure et de SF aussi), mais cela montre bien aussi ce qu’un d’accès instantané à l’information extrême peut donner !

Ce premier tome a déjà reçu le Booktrust Teenage Award, et le Guardian Children’s Fiction Prize. Il est au palmarès de la Carnegie Medal dont on connaitra le lauréat le 25 juin. On peut le voir parler de son livre sur le site de la Carnegie Medal ici

Le deuxième tome est déjà sorti chez nous (je ne l’ai pas encore lu, mais ça me démange !) et cela sera une trilogie.

L’avis de Gawou, Lael , Cathulu, Fashion, Faelys
Télérama (qui fait pourtant une petite bourde en disant que Ness est britannique)
et
Cuné qui n’a pas aimé par contre.

                                                    

Posté par Library Mice à 15:53 - romans ado - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    j'ai eu la même sensation laborieuse au début, mais j'ai ensuite été happée moi aussi!
    http://petitesmadeleines.hautetfort.com/archive/2009/06/01/la-voix-du-couteau-de-patrick-ness.html

    Posté par faelys, 02 juin 2009 à 20:10
  • -- commentaire hors sujet --

    T'as vu ce trailer ?! Rhooo. Je retire mes mauvaises pensées sur le Jacob, il me semble plus impressionnant dans ce deuxième volet. Et puis la scène de la rupture... Je crois que je vais plus aimer le film que le livre (larmoyant).

    Posté par Clarabel, 03 juin 2009 à 09:17
  • Manchee c'est le chien?
    Non parce que je peux pas lire les histoires où des animaux souffrent, ni des films d'ailleurs, et pourtant j'ai envie de le lire celui-là lol.

    Posté par Ori, 03 juin 2009 à 19:16
  • @ Faelys: je crois que le style demande un temps d'acclimatation et après, c'est parti!
    @ Clarabel : vivement novembre, mais je ne serais jamais membre de Team Jacob, mignon Taylor ou pas !
    @ Ori : oui, c’est le chien. C’est un passage dur mais il faut vraiment lire le livre, il faut il faut !

    Posté par Mélanie, 04 juin 2009 à 13:00
  • Je l'ai lu et j'ai beaucoup apprécié. L'écriture reste originale et captivante !!! Comme vous, j'attends la suite...

    Posté par Hambre, 07 juin 2009 à 17:50
  • J'ai adoré!! le tome 2 est sorti dis-tu j'ai donc peu de temps à attendre avant sa sortie en France, j'ai hâte!!

    Posté par lael, 08 juin 2009 à 07:29
  • Je suis en train de le lire et jusqu'à maintenant, je crois que ça va me plaire!!

    Posté par Karine:), 02 juillet 2009 à 00:32

Poster un commentaire