Book'in: bouquine!

litterature jeunesse britannique

yhst_19693165039429_1983_3162616

03 décembre 2008

La résistance: l'histoire de Peter

51oKUaQsdeL__SS500_Gemma Malley
The Resistance, traduit par Nathalie Perrony
(Editions Naïve, collection Naïveland)

D’abord, il faut que je le dise: quelle horreur cette couverture française ! Ils ont perdu les pédales chez Naïve ?

Nous retrouvons enfin les personnages de La déclaration dans ce deuxième volet écrit par Gemma Malley. Anna et Peter sont maintenant "légaux" et vivent à Surbiton depuis que les autorités les ont expulsés de la maison des parents de Anna. Surbiton est un très bon choix de la part de Malley: cette ville de grande banlieue londonienne est connue pour être la scène d’un vieux sitcom des années 70, The good Life. A l’époque, Surbiton était vu comme LA banlieue charmante ce qui est très ironique, vu que c’est loin d’etre le cas dans ce livre! C’est là qu’ensemble ils élèvent le petit frère d’Anna, Ben.
Peter est toujours impliqué dans la résistance
 et afin de faire un peu d’espionnage, il décide de se réconcilier avec son grand-père, Richard Pincent, propriétaire de Pincent Pharma, où sont fabriquées les pilules de longévité, et de travailler pour lui. Il pense pouvoir duper ainsi son grand-père, mais celui-ci a plus d’un tour dans son sac et est déterminé à faire signer la Déclaration à Peter et Anna en employant tous les moyens possibles. Pendant ce temps nous faisons également la connaissance de Jude, le demi-frère de Peter, dont on apprend l’existence à la fin de La déclaration quand la mère de Peter tue leur père. Lui aussi s'implique dans la résistance alors que Peter sous l'influence de son grand-père et de son mentor, le docteur Edwards, commence lui à douter de la "cause" et pense sérieusement à signer. Mais alors que tous les personnages principaux se retrouvent , pour une raison ou une autre (il ne faut pas trop en dire quand même !), à Pinsent Pharma, Peter et Jude découvrent ce qui se cache vraiment derrière la nouvelle génération de pilule de longévité, Longévité + et le dénouement ne peut qu’être dramatique !

Dès le début de cette lecture on se sent à l’aise, c'est comme retrouver un vieil ami. Le style de Malley est limpide, éloquent, et on veut continuer à lire , jusqu'à très - trop -  tard le soir ! Pourtant, les deux livres sont très différents; La déclaration offre une discussion philosophique sur l'idée de vivre pour toujours, d’éradiquer la jeunesse et la vieillesse, alors que La résistance se base beaucoup sur l’éthique de la recherche et de la manipulation génétique. Il y a beaucoup de petits bouts scientifiques dans ce livre et j’ai appris beaucoup de choses sur les cellules souches ! Malley arrive parfaitement à lier ce qu’il se passe dans notre société d’aujourd’hui à sa vision futuristique du Royaume Uni. Par exemple la raison pour laquelle le Royaume Uni est à la pointe du progrès dans le développement de la longévité est parce que il y a longtemps (c'est-à-dire à notre époque) le gouvernement britannique a légalisé les expérimentations sur les cellules souches alors que les USA le refusent toujours. Il y a eu beaucoup de controverse dans les medias ici lorsque cette recherche a été légalisée en 2005. Cela rend l'histoire plus crédible, et ça fait froid dans le dos! Encore une fois, Gemma Malley nous fait réfléchir, tout en nous offrant un un récit palpitant

Beaucoup de lecteurs paraissent déçus de cette suite, trouvant cette suite trop simpliste, ou pas assez  à propos d’Anna (mais comme le sous-titre français – qui n’existe pas dans la version britannique – le souligne, il s’agit cette fois de l’histoire de Peter!). Une autre critique est que la narration se fait cette fois à la troisième personne, par rapport à La déclaration dans lequel on passe du point de vue d’ Anna à celui de Peter. Ça ne m’a pas gêné du tout je dois le dire ; je suis restée très accrochée aux personnages.

C’est vrai que La résistance n’est peut-être pas aussi réussi que La déclaration; mais avec un premier livre d’un tel niveau, la suite, c’est sauvent un peu une déception, non ? Moi en tout cas je ne suis pas déçue du tout et j’ai beaucoup, beaucoup aimé. J’ai trouvé le rythme haletant, les discours intelligents. Ok, tout se passe un peu vite à la fin mais comme les protagonistes se retrouvent tous dans un même endroit par hasard, ça ne peut que se faire très vite, sans préméditation.
La fin est ouverte, mais je ne sais pas s’il y aura un troisième volet. J’espère en tout cas que Malley ne s’arrêtera pas là, que ce soit à propos d’Anna et Peter ou de tout autre chose.
 

Aller faire un tour ici:

surplus

(Je pense que le site a été créé par Bloomsbury, son éditeur britannique car leur adresse est également Soho Square.)

Posté par Library Mice à 18:02 - romans ado - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    ahhh, ça faisait longtemps que tu n'avais pas écrit!!
    ça fait plaisir de te retrouver.
    je n'ai pas encore lu cette suite, mais ce que tu en dis donne envie.
    (moi, j'aime bien la couverture!)


    ***
    (c'est quoi les mince pies?)
    ((des stéroïdes???!!!????))

    Posté par Gaëlle, 03 décembre 2008 à 21:01
  • Comme Gaëlle : ça fait plaisir de te relire ! C'est vrai que j'ai lu plutôt des avis mitigés sur cette suite (chez Karine je crois), mais que je la lirai surement parce que le premier était vraiment bien. Et je cois savoir qu'un troisième tome est prévu.

    Posté par Ys, 03 décembre 2008 à 21:08
  • UN peu moins fort et abouti que le premier tome certes, mais reste une lecture très plaisante, on devine certaines données du prochain, ça m'a mis l'eau à la bouche !
    Quand à l'aspect parfois assez simple (je n'aime pas le terme "simpliste" trop péjoratif) de la trame de ce deuxième tome, n'oublions pas qu'il est écrit à l'intention d'ados !

    Alors scoop ! J'ai eu la chance de discuter avec Gemma à Montreuil... elle est délicieuse ! Et il y aura bien un troisième tome... !!
    Cependant pas tout de suite, vu qu'elle travaille sur un "stand alone" en ce moment !! (bon j'avoue, elle m'a touché deux petits mots tout juste de la trame de celui-ci, mais j'étais tellement crevée que je ne m'en souviens plus... ouiiiiin.... par contre ce que je sais, c'est qu'elle reste dans une optique d'amener son lecteur à réfléchir sur des questions plus ou moins philosophiques, ou en tous cas, éthiques.)

    reste donc à guetter la production à venir de Mlle Gemma Malley !!

    Posté par picokoa, 03 décembre 2008 à 21:33
  • Ben je ne sais pas ce qu'il se passe mais Canalblog m'a tout mélangé dans mon billet, ggrrr. Je remets ca en ordre et je reviens!

    Posté par Mélanie, 04 décembre 2008 à 08:34
  • Ah merci pour le tuyau Picokoa ; je me doutais qu’il y aurait un autre volet. Je suis d’accord avec toi sur le terme « simpliste », ce n’est pas mon avis, mais l’avis de beaucoup d’autres. Et moi je ne l’ai pas trouvé si simpliste que ça en fait, parce que ça donne quand même beaucoup à réfléchir tout ça !

    Et dans ma bagarre avec Canalblog il paraitrait que j’ai effacé ton deuxième message, donc je l’ajoute ici :

    Picokoa a dit : « Ah oui j'oubliais : bien d'accord avec toi sur la couv' !! Dire que j'avais acheté "la déclaration" sur un coup de cœur en bonne partie visuel !! »
    Tout à fait d’accord !!!!!!! J’avais aussi acheté La déclaration sur un coup de cœur visuel ; la couverture britannique est magnifique.

    Ys, Gawou : oui, ça fait longtemps, mais j’ai beaucoup de mal à trouver le temps en ce moment entre les loupiots, le boulot, être malade et l’organisation du children’s book group qui prend beaucoup, beaucoup de mon temps. J’ai au moins 5 billets à écrire qui m’attendent !

    Gawou : les mince pies, c’est une pâtisserie traditionnelle britannique pour Noël : http://cakesinthecity.blogspot.com/2007/11/london-christmas-mince-pies.html . Et les stéroïdes, ben oui, les antibios marchaient pas, alors mon médecin a décider de prendre les grands moyens ! Le premier soir, je n’ai pas fermé l’œil de la nuit !

    Posté par Mélanie, 04 décembre 2008 à 08:47
  • ((miam miam miam les mince pies, ça a l'air divin!!
    merci pour le lien!
    je vais me mettre en quête dans ma ville, je connais de bonnes petites adresses d'épiceries qui proposent plein de merveilles..))

    Posté par Gaëlle, 04 décembre 2008 à 22:40
  • Au moins 5 billets, c'est une bonne nouvelle. je confirme l'info de Picokoa, ce sera une trilogie. La Résistance en cours de lecture chez moi ( il a bien fallu que j'attende que mon ado me le rende !! )

    Posté par Emmyne, 05 décembre 2008 à 21:19
  • Je fais partie de celles qui ont moins accroché à ce tome... mais je n'ai pas détesté quand même. Comme tu le mentionnes difficile d'être à la hauteur du premier. Et je lirai certainement la suite! En fait, je ne savais pas que cette légalisation des expérimentations sur les cellules souche était réelle... je sais, je vis dans un monde parallèle... j'ai même un peu honte, parfois!

    Posté par Karine :), 06 décembre 2008 à 00:09
  • moi j'ai bien aimé mais moins accroché sur Anna! mais je lirais la suite car le personnage de Jude m'a vraiment plu!

    Posté par lael, 07 décembre 2008 à 12:31

Poster un commentaire