Book'in: bouquine!

litterature jeunesse britannique

yhst_19693165039429_1983_3162616

24 janvier 2008

Le canard fermier

Martin Waddell & Helen Oxenbury (L'école des Loisirs)
Farmer Duck, traduit par Claude Lauriot Prévost

51CJCD0WXCL__AA240_

On les reconnait facilement les classiques, les « intemporels » commes les appellent si bien L’école des loisirs. Ce sont:
* Des livres dont on connait les premières lignes par coeur : There was once a duck who had the bad luck to live with a lazy old farmer. (et je triche même pas, promis!)

* Des livres qui ont plu aux grands loupiots quand ils étaient petits, et qu’on resort à nouveau pour les petits loupiots.
* Des livres dont on ne se lasse jamais.

Farmer Duck, c’en est un comme ça pour nous.  C’est Miss R. qui s’est maintenant attaché à ce livre, après Master O. au même âge. Master O. est bien content de le redécouvrir lui aussi (c’est le seul problème d’avoir tant de livres, quelque fois on oublie certains trésors !). Et c’est une telle joie à lire: il y a plein de bruits d’animaux à imiter!!

L’histoire est simple: un pauvre canard fait tout le travail du fermier qui lui préfère rester au lit à se goinffrer de chocolats. Chaque jour il a une liste de tâches à faire longue comme le bras (ou plutot l’aile!): nourrir les bêtes, les ramener des champs, couper le foin, bêcher le jardin faire la vaisselle, repasser, etc etc. Le pauvre canard a mauvaise mine : yeux cernés, dos courbé, bref notre canard est surmené et stressé ! La vache, les moutons et les poules sont très attachés au canard et sont révoltés par l’attitude du fermier. Mais que faire? Ben, se débarasser du fermier fainéant pardi! Les dernières scènes sont particulièrement délicieuses et humoristiques (mes deux loupiots rient toujours aux éclats quand le fermier est chassé). Mais ce livre, c’est aussi un Animal Farm pour les maternelles ; on y retrouve un peu le thème similaire du communisme : d’abord  l’injustice du chef qui s’engraisse pendant que les innocents travaillent et ce innocents  qui se révoltent en finissent par travailler tous ensemble pour leur gain de tous (they set to work on their farm). Les enfants ressentent bien, et assez tôt je pense, ce sentiment d’injustice.  Mais que ce petit côté politique ne vous fasse pas peur et surtout ne vous gâche pas l’envie de partager cette histoire avec vos loupiots , parce que, avant tout c’est exactement ça, une merveilleuse histoire pour les loupiots !

Posté par Library Mice à 15:26 - Les incontournables - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

  • Je note,je note...

    Posté par mirontaine, 25 janvier 2008 à 11:43
  • C'est vrai que Helen Oxenbury est incontournable. Merci pour ce titre qui me paraît bien sympathique ( et je viens de voir qu'il est sorti en Lutin Poche - aucune raison de se priver...)
    Bonne journée

    Posté par emmyne, 25 janvier 2008 à 12:03
  • En effet, un grand classique... Et puis, c'est sur la ferme, c'est parfait pour nous!!!
    Au fait, pas sure du tout pour Derry dans 3 semaines, je viens de realiser que les enfants auront repris l'ecole (ils sont en vacances la semaine d'avant!). Je te le redis un peu plus tard.
    Bises,

    Posté par Christel, 25 janvier 2008 à 12:37
  • un incontournable qui fait rire les loupiots, super, je note

    Posté par Gambadou, 28 janvier 2008 à 21:11
  • je note, je ne connaissais pas du tout !

    Posté par charlotteb, 28 janvier 2008 à 21:23

Poster un commentaire